fr Zoom sur cinq métiers de l’ombre

RAPPORT ANNUEL 2019

LA CLINIQUE

Quelques brèves de 2019

breve_2019_sommaire

LA CLINIQUE

Faire progresser le système de santé

faire progresser_2019_sommaire

LA CLINIQUE

La qualité partout et pour tous

la qualite_2019_sommaire

LA CLINIQUE

Une journée au Bloc opératoire

une journee_2019_sommaire

LA CLINIQUE

Zoom sur cinq métiers de l’ombre

zoom_2019_sommaire

LA CLINIQUE

Chiffres clés 2019

essentiel_2019_sommaire

RAPPORT ANNUEL 2019

Zoom sur cinq métiers de l’ombre

LES 17 MÉTIERS DU BLOC

1. Assistant technique spécialisé en salle d’opération

2. Aide en anesthésie

3. Coordinatrice du Bloc opératoire

4. Responsable des salles d’opération

5. ICUS en anesthésie

6. Dame de maison

7. Infirmier anesthésiste

8. Infirmier en salle de réveil

9. Instrumentiste

10. Logisticien

11. Coursier

12. Praticien formateur

13. Référent HPCI (hygiène, prévention et contrôle de l’infection)

14. Secrétaire du bloc

15. Technologue en dispositifs médicaux

16. Agent de stérilisation

17. ICUS de stérilisation

ASSISTANT TECHNIQUE SPÉCIALISÉ EN SALLE D’OPÉRATION

Très polyvalent, à l’aise aussi bien sur le plan humain que technique, l’assistant technique spécialisé en salle d’opération (ATSSO) est le garant du bon fonctionnement des dispositifs et appareils médicaux de haute technologie qui sont utilisés au Bloc opératoire. Il prépare le matériel nécessaire à l’opération ainsi que les divers appareils permettant la visualisation, l’enregistrement et la prise de photographies durant l’intervention. Il vérifie le bon fonctionnement de la table d’opération, de ses accessoires et de l’éclairage. Pendant l’opération, il fait le lien entre le site opératoire stérile et l’extérieur. C’est aussi l’ATSSO qui accueille le patient à son arrivée au Bloc opératoire et qui, une fois l’intervention terminée, le réinstalle dans son lit.

AIDE EN ANESTHÉSIE

C’est un métier qui exige une très grande rigueur. L’aide en anesthésie gère le stock du matériel d’anesthésie courant, s’occupe des commandes et veille au réapprovisionnement aussi bien dans les sept salles d’opération que dans les stocks externes. Lors d’une intervention, il peut être amené à acheminer une prise de sang au laboratoire ou à se rendre à la pharmacie centrale de la Clinique pour récupérer un médicament dont le médecin anesthésiste ou l’infirmier anesthésiste aurait besoin. L’aide en anesthésie participe également à l’entretien quotidien du matériel et des appareils d’anesthésie. Il aide les infirmiers anesthésistes pour le reconditionnement du matériel entre les interventions.

DAME DE MAISON

Les quatre dames de maison du Bloc opératoire travaillent en horaires décalés pour assurer, durant toute la journée, le nettoyage des salles et des appareils médicaux entre chaque intervention. Dix interventions peuvent parfois s’enchaîner dans une même salle sur une seule journée. Il s’agit d’être réactif pour tenir le rythme! Les dames de maison bénéficient d’une formation en hygiène, asepsie* et nettoyage dispensée au sein de la Clinique. Elles sont sensibilisées au matériel et aux différents appareils qui se trouvent en salle d’opération. Chacun d’eux pouvant nécessiter un produit de nettoyage spécifique.

 

* L’asepsie consiste à empêcher la contamination d’une zone ou d’une surface par des micro-organismes étrangers.

PRATICIENNE FORMATRICE

Facette sans doute méconnue de son activité, le Bloc opératoire de La Source est aussi un lieu de formation. Quatre praticiennes formatrices encadrent les techniciennes en salle d’opération (TSO) au cours de leurs trois ans de formation et les infirmières instrumentistes (IDDO) durant leurs deux ans de spécialisation en cours d’emploi. Bien que ces formations soient dispensées par deux filières distinctes, ces métiers ont le même cahier des charges au sein du Bloc opératoire. Instrumentistes de métier, ces praticiennes formatrices ont suivi une formation continue afin de développer leurs compétences d’accompagnement et d’encadrement. Entre quatre et six élèves sont formés en permanence au sein du Bloc.

30 opérations par jour en moyenne.

TECHNOLOGUE EN DISPOSITIFS MÉDICAUX

Le technologue en dispositifs médicaux récupère le matériel souillé du Bloc opératoire et le prend en charge dans le secteur dit «sale», totalement isolé du secteur «propre». Manuellement ou à l’aide d’appareils, il lave, désinfecte, contrôle, entretient, conditionne et stérilise les différents instruments (appelés «dispositifs médicaux» dans le jargon du Bloc) en vue de leur nouvelle utilisation. La stérilisation est une étape essentielle de la chaîne de sécurité qui permet de réduire au maximum les risques d’infection pour les patients. Ce métier, d’une grande technicité, nécessite une parfaite maîtrise des nombreuses normes de qualité qui s’appliquent à la stérilisation des instruments. Un CFC de 3 ans vient d’être mis en place pour garantir une véritable formation professionnelle des technologues en dispositifs médicaux.