RAPPORT ANNUEL 2018

LA FONDATION

Le mot du Président

edito_1

LA CLINIQUE

Quelques brèves de 2018

breve_sommaire

LA CLINIQUE

La Source pionnière en Europe

lasource_sommaire

LA CLINIQUE

Une approche pluridisciplinaire pour traiter l’obésité

une approche_sommaire

LA CLINIQUE

La Radio-oncologie: médecine de haute précision

radio_sommaire

LA CLINIQUE

La qualité au quotidien

la qualite_sommaire

LA CLINIQUE

Chiffres clés 2018

essentiel_sommaire

ÉCOLE

2018, une année qui restera dans les annales!

2018_sommaire

ÉCOLE

Beaulieu: plus qu’une extension, une vision

beaulieu_sommaire

ÉCOLE

Formation et Affaires estudiantines

formation_sommaire

ÉCOLE

Recherche & Développement et Prestations de service

recherche_sommaire

ÉCOLE

Affaires internationales

affaires_sommaire

ÉCOLE

Institut La Source

institut_sommaire

L’ÉCOLE

Bilan et Perspectives

bilan_sommaire

ÉCOLE

Diplômes et Prix

diplome_sommaire

LE CONSEIL DE FONDATION

Conseil de fondation

conseil_fondation_sommaire

ANNEXE

Dons reçus en 2018

dons_sommaire

ANNEXE

Remerciements

remerciements_sommaire

ANNEXE

Impressum

impressum_sommaire

RAPPORT ANNUEL 2018

Beaulieu: plus qu’une extension, une vision

Les nouvelles installations au sein du Palais de Beaulieu constituent une entité logique et intégrée, un écosystème au sein duquel se rencontrent la formation, la recherche et l’innovation. Ces trois dimensions se conjuguent pour favoriser l’ouverture interdisciplinaire, l’autonomie et l’esprit entrepreneurial de nos étudiants.

 

DU SEB À L’HÔPITAL SIMULÉ

De 2011 et 2018, l’Ecole disposait d’un centre de pratique simulée de 720 mètres carrés, le SEB, dont l’objectif était de développer les habiletés cliniques des étudiants dans un environnement sécurisé, avant de les envoyer en stage. Déjà novateur et reconnu à son ouverture, le SEB reproduisait avec un certain degré de réalisme les conditions d’un véritable service hospitalier. Pour Brigitte Hebrant-Henderickx, responsable de l’exploitation de l’Hôpital simulé du nouveau site de Beaulieu et autrefois du SEB, «l’Ecole s’y sentait de plus en plus à l’étroit face à l’augmentation du nombre d’étudiants». Et Anne-Laure Thévoz, responsable du développement des missions de l’Hôpital simulé, d’ajouter: «Le SEB était centré essentiellement sur l’enseignement initial, faute de place et de disponibilités; mais l’évolution des formations postgrades, l’augmentation du nombre de prestations de service et la nécessité de développer des collaborations avec d’autres institutions ont fait bouger drastiquement le curseur sur les exigences et attentes vis-à-vis des espaces dédiés à la simulation».

     Sur les 6’000 mètres carrés du nouveau site de Beaulieu, La Source en consacre 2’500 pour reproduire un environnement hospitalier ultra réaliste, destiné à la pratique simulée. Ce faisant, la Direction de l’Ecole affiche clairement sa volonté de répondre aux enjeux sanitaires actuels et futurs, notamment en termes de renforcement qualitatif et quantitatif de la relève, de formation continue, de recherche et de promotion d’innovation dans ce champ.

     «Notre chance est d’avoir une Direction capable de se projeter d’une manière précise et claire dans les nouveaux locaux, avec une vision de leurs développements sur le long terme» relève Anne-Laure Thévoz. A l’entendre, on comprend qu’il ne s’agissait pas uniquement d’ajouter des métrages mais de mener avec minutie une réelle réflexion sur l’optimisation des espaces en termes de simulation. La définition des usages des différents locaux au sein de l’Hôpital simulé s’est faite notamment en tenant compte de l’importance croissante des soins en gériatrie (EMS) et à domicile en tant qu’enjeux socio-sanitaires. Ils ont conduit à la création de deux répliques d’appartement dédiés à la pratique des soins communautaires.

DÉFINITION DE LA SIMULATION DANS L’ENSEIGNEMENT

La simulation est «l’utilisation d’un matériel (comme un mannequin ou un simulateur procédural), de la réalité virtuelle ou d’un patient standardisé, pour reproduire des situations ou des environnements de soins, pour enseigner des procédures diagnostiques et thérapeutiques et permettre de répéter des processus, des situations cliniques ou des prises de décision par un professionnel de santé ou une équipe de professionnels» (America’s Authentic Government Information, 2009).

L’HÔPITAL SIMULÉ, UN OUTIL PÉDAGOGIQUE EXTRÊMEMENT PUISSANT

Les espaces de l’Hôpital simulé permettent de multiplier le recours à la simulation et d’en diversifier les formes. Ils profitent à tous les niveaux d’enseignement prodigués à l’Ecole.

     Pour les étudiants en Année propédeutique santé (APS) qui se destinent aux différentes professions du domaine santé, c’est un univers inconnu qui s’ouvre à eux. Ils n’ont pas d’expérience préalable dans ce domaine et en ignorent les règles, les codes ainsi que les spécificités professionnelles. A travers leurs activités dans l’Hôpital simulé, ils vont exercer les attitudes et habiletés à acquérir dans un contexte de soin, quelle que soit leur future profession, en particulier dans l’accompagnement des activités de la vie quotidienne, dans chaque contexte (EMS, hôpital, soins à domicile, etc.). C’est là que le degré de réalisme de l’environnement de simulation et le matériel à disposition revêtent toute leur importance car tous deux vont les aider à travailler sur l’identité et l’appropriation de la culture professionnelle, ainsi qu’à comprendre le point de vue et le ressenti d’une personne soignée.

     Anne Mairesse, vice-doyenne de l’APS, constate avec satisfaction que «l’Hôpital simulé ouvre des perspectives prometteuses. Dès la rentrée 2019, la place et la diversité des pratiques cliniques, limitées jusqu’à présent au SEB, seront plus grandes».

La présence, à Beaulieu, d’un environnement clinique simulé offre un cadre d’investigation rêvé pour les chercheurs.

UN ENVIRONNEMENT QUI PROFITE À LA RECHERCHE ET AUX PRESTATIONS DE SERVICE

La présence, à Beaulieu, d’un environnement clinique simulé offre un cadre d’investigation rêvé pour les chercheurs: des conditions de réplication et de contrôle parfaites dans un milieu sécurisé. Un des facteurs-clés à l’obtention de résultats significatifs en recherche est la possibilité de répliquer une expérience, sous les mêmes conditions contrôlées, pour en mesurer, analyser et modéliser ses effets. Dre Séverine Vuilleumier, vice-doyenne de la Recherche et du Développement explique: «Pour des raisons évidentes de sécurité, beaucoup d’investigations en recherche ne peuvent se réaliser dans un milieu clinique, les conditions en environnement simulé telles qu’offertes à Beaulieu sont rares mais essentielles».

     Le site de Beaulieu, et particulièrement l’Hôpital simulé, sont des espaces de rencontre entre des professionnels de différents terrains, des enseignants, des chercheurs, des développeurs et des étudiants. C’est un lieu d’échanges de compétences, d’idées qui va bien au-delà d’un lieu d’exercice pratique. Comme le relève Anne-Laure Thévoz: «Les partenaires externes se focalisent tout d’abord sur les infrastructures de Beaulieu mais une fois sur place, une fois passées les premières impressions centrées sur l’esthétique, la grandeur et le réalisme des lieux, ils s’interrogent sur l’utilisation que nous en faisons et s’intéressent alors à nos pratiques pédagogiques».

 

BEAULIEU, UN BIOTOPE PROPICE À L’INNOVATION

Le site de Beaulieu abrite également le Source Innovation Lab (SILAB). Créé en septembre 2018, le SILAB est au service du développement de solutions innovantes en matière de soins et d’enseignement dans le champ de la santé. Dre Dominique Truchot-Cardot, vice-doyenne de l’Innovation et responsable du SILAB, souligne que «sa connexion avec l’Hôpital simulé et les six Laboratoires d’Enseignement et de Recherche de La Source offre un biotope original pour confronter les idées et concepts (proof of concept), ainsi que les prototypes, à un environnement préclinique sécurisé et ce, à chaque étape de développement. Les projets peuvent être ainsi affinés afin d’être en adéquation avec les besoins et attentes des publics visés».

De gauche à droite: Dominique Truchot-Cardot, Anne Mairesse,  Séverine Vuilleumier, Christine Berset, Anne-Laure Thévoz, Brigitte Hebrant-Henderickx.

UNE ATMOSPHÈRE PARTICULIÈRE

Les auditoires et les espaces sociaux du site de Beaulieu ont été pensés avec soin pour que les étudiants comme les enseignants en apprécient la taille, l’équipement, l’atmosphère et le confort.

     Comme évoqué précédemment, le site se veut un lieu d’échanges par excellence. L’aménagement de ses locaux privilégie l’ouverture et la transparence. Ce faisant, il favorise les contacts informels entre les différentes populations qui cohabitent. «On s’y sent comme dans un cocon sans jamais avoir l’impression de confinement. C’est un savant mélange de sentiment d’espace et d’ambiance feutrée» relève Christine Berset.

     Les espaces sociaux du site de Beaulieu ont été mûrement réfléchis. Ils contribuent d’une certaine manière à la mise en situation professionnelle, en multipliant les points de contact entre les étudiants, les enseignants, les chercheurs et le personnel administratif. Pour Anne Mairesse, «c’est un cadre aidant pour les étudiants dans leur apprentissage de leur posture professionnelle. Ils y exercent la gestion de la bonne distance dans leurs rapports aux autres, leur manière de parler et le respect au sein des groupes de travail».

L’EFFET BEAULIEU

Après quelques mois de fonctionnement seulement, le site de Beaulieu semble susciter un vif intérêt de la part des professionnels du milieu de la santé ou du social. Le site jouit également d’une grande visibilité auprès du grand public. La découverte de l’Hôpital simulé et du SILAB provoque chez certaines personnes étrangères à notre domaine d’activités des questionnements sur les méthodes de formation des futurs infirmiers et sur la profession infirmière. En mettant un coup de projecteur sur l’Hôpital simulé, La Source se donne une occasion supplémentaire non seulement d’augmenter le degré de compréhension de cette profession, mais aussi de contribuer aux efforts de mise en valeur auprès du grand public et des politiques des activités que les HES mènent au niveau de la population, activités qui vont au-delà de leur mission de formation.

     De l’avis de toutes les personnes interrogées ici, le site de Beaulieu créé une sorte d’émulation chez les étudiants comme chez les collaborateurs. Il nourrit le sentiment d’appartenance à La Source et d’adhésion à sa vision institutionnelle. A travers la réalisation de ces nouveaux espaces, l’Ecole passe un message fort: elle se donne les moyens pour être à la pointe des recommandations en matière d’enseignement, d’apprentissage et de développement des compétences.

     A noter également que le rapprochement géographique des deux sites de l’Ecole, l’utilisation plus variée des locaux à Beaulieu et le développement de ses activités ont un impact positif sur la cohésion interne en dynamisant et augmentant la fréquence des échanges entre les collaborateurs.

LES PERSPECTIVES PROMETTEUSES

L’Hôpital simulé est d’ores et déjà fortement occupé et sa fréquentation s’annonce exponentielle avec la montée en puissance de la formation continue postgrade, notamment en matière d’évaluation clinique, et des activités du SILAB. L’un des enjeux sera de répondre autant aux besoins des formations initiales et postgrades, de la recherche et du développement qu’aux multiples prestations à des institutions partenaires qui comptent de plus en plus sur nous pour la formation continue de leurs personnels.

Situées à la périphérie de l’Hôpital simulé, sur le site de Beaulieu, trois structures vont connaître un très fort développement en 2019:

  • La salle d’auto-apprentissage: zone réservée aux étudiants qui souhaitent exercer et ré-exercer des procédures techniques encore mal maîtrisées. Ce lieu nécessite la supervision de professeurs et d’étudiants aînés; il est ouvert au-delà des horaires habituels de cours.
  • Le Senior Lab: structure originale dédiée à l’étude du «bien vieillir», en collaboration étroite avec des groupes d’aînés. Ce partenariat entre l’ecal, la HEIG-VD et La Source connaîtra une montée en puissance dès 2019 et ce, sur deux sites: Yverdon et Lausanne.
  • Le SILAB: les débuts du laboratoire d’innovation de La Source sont très prometteurs. En 2019, il développera ses collaborations et sera en mesure de déployer son potentiel grâce à une équipe dédiée renforcée et avec l’appui des six Laboratoires d’Enseignement et Recherche que compte La Source.

     Le SILAB donne aux étudiants une opportunité extraordinaire de contribuer aux solutions de demain, d’être des parties prenantes au changement de paradigme sociétal en matière de santé et, particulièrement, de soins infirmiers.

     Pour les start-up et entreprises, l’adhésion au «Club SILAB» leur donne accès au cœur même de l’expertise infirmière (professeurs, chercheurs, étudiants, partenaires cliniques) et leur permet de s’acculturer et de tester leurs idées, concepts et prototypes en toute sécurité avant de proposer leurs solutions aux milieux cliniques. Le SILAB comble ainsi une lacune dans la chaine de l’innovation, principale source d’échec des start-up.